Sign in / Join

Qu'est-ce que le métier de l'événementiel ?

Prenez le temps de choisir le métier événementiel qui vous convient. Le fait est qu'il existe de nombreuses possibilités. En outre, il existe un profil adapté à chaque travail. Assurez-vous de choisir celui qui correspond le mieux à vos forces, à vos capacités et à votre entraînement.

Les événements constituent un secteur de plus en plus attrayant. Cette tendance pousse de nombreuses personnes à vouloir entrer sur ce marché. Cependant, mieux connaître la direction à prendre en amont. Voici ce que vous devez savoir pour trouver l'activité événementielle qui vous convient.

A découvrir également : Quand reprend 4 mariages pour une lune de miel ?

Activité événementielle : organisateur/chef de projet

Comme son nom l'indique, le rôle de cette profession est d'organiser des événements. L'organisateur de l'événement est un véritable chef d'orchestre. Cela implique beaucoup de responsabilités. Les événements organisés à ce poste peuvent être de tous types : gala, congrès, séminaires, salons professionnels. Cela dépend de l'endroit où vous le travail, bien sûr.

Dans tous les cas, les compétences nécessaires pour ce poste sont généralement les mêmes : rigueur, organisation, créativité, gestion et communication. Nous ne recommandons pas ce poste aux personnes timides et aux personnes très stressées : vous avez une équipe à gérer, mais aussi de nombreux imprévus, vous devrez donc être cool et flexible.

A lire en complément : Location d'un Bentley S1 pour un mariage : où se rendre ?

Un bac 2 est un minimum pour pouvoir exercer la profession. Avec ce diplôme unique en poche, il vous sera presque impossible d'accéder à ce métier événementiel, sauf dans des cas exceptionnels. Cependant, le fait d'avoir au moins une licence professionnelle vous permettra d'accéder plus facilement à l'ordinateur. La formation en gestion d'événements ou en chef de projet est idéale. Être diplômé d'un master est un atout considérable pour ce métier événementiel.

Directeur de production d'événements

Le responsable de la production d'événements est chargé d'assurer le bon déploiement des ressources (humaines, logistiques, équipements...) sur le terrain. Il doit régulièrement assurer le maintien du cahier des charges, c'est-à-dire le budget, la planification, la conformité du projet. Il négocie également les devis et prépare les aspects budgétaires des appels d'offres. C'est un métier d'entraîneur qui doit être constamment sur le qui-vive.

Les qualités requises pour ce poste sont la gestion, la rigueur, mais aussi la connaissance de la législation. En effet, le responsable de production événementielle doit être incollable sur les normes de sécurité, le droit à l'image ou en matière d'assurance.

Pour occuper ce métier d'événementiel, les formations à suivre sont à peu près les mêmes que pour le chef de projet. Il existe également une formation professionnelle pour devenir responsable de la production événementielle.

Activité événementielle : responsable de la logistique

Contrairement au responsable de production, le responsable logistique ne traite qu'une seule catégorie de ressources spécifique : le matériel. Conformément au concept, il répertorie tous les besoins du projet. Il s'occupe ensuite de trouver les fournisseurs de services et achète ou loue tous les éléments nécessaires . Le jour venu, l'installation, les tests, la surveillance et la désinstallation font partie de ses responsabilités.

Pour exercer ce métier d'événementiel, vous avez besoin d'un sens de l'organisation éprouvé. Il est impératif de savoir à qui demander et quand faire quoi. En dehors de cela, vous allez gérer plusieurs équipes à la fois. Vous devez donc être un bon leader qui communique facilement avec les autres. Soyez également en bonne condition physique car cette position n'est absolument pas facile.

Vous pouvez mettre en avant votre expérience et vos compétences pour ce poste. Néanmoins, un BAC 4 ou un master dans le domaine de la logistique assureront vos capacités.

Activité événementielle : Responsable de la communication

Le responsable de la communication événementielle est chargé d'établir une stratégie de communication pour les événements de l'agence. La stratégie est souvent externe et interne. Le plan doit être défini en fonction de l'objectif, du budget avec un choix de moyens de communication. Le responsable de la communication peut également effectuer des missions d'organisation d'événements, mais cela dépend des agences.

La maîtrise des outils de communication est obligatoire pour ce métier. Il est également impératif d'exceller dans les logiciels d'édition et de création. Rigueur, patience, imagination et organisation sont les maîtres mots du responsable de la communication événementielle.

En général, un Bac 2 est largement suffisant pour accéder à ce métier événementiel. Rien ne vous empêche de monter à un bac 3, bien entendu. En revanche, poursuivre vos études au-delà n'est pas nécessairement d'un grand intérêt, pour ce poste. Cela vous servira davantage pour l'évolution future.

Chargée des relations presse

Le rôle principal de cette activité événementielle est de s'assurer que l'événement est relayé par les médias afin d'en assurer la promotion. Il s'agit d'une position clé dans la stratégie de communication de l'entreprise. L'attaché de presse doit être parfaitement au fait de l'activité de l'entreprise et de chacun des événements réalisés. Il aura ainsi de quoi convaincre les journalistes de diffuser des informations sur les manifestations de l'entreprise. Il doit également servir d'intermédiaire entre les médias et les responsables de l'agence.

Il est impératif de se sentir à l'aise tant à l'écrit qu'à l'oral pour ce poste. Avoir des compétences analytiques est également nécessaire pour identifier les médias susceptibles d'être de bons partenaires.

Un Bac 2 en communication peut être assez pour devenir attaché de presse, mais ce sera compliqué. Une licence information-communication est parfaite pour le travail. Vous pouvez également suivre le master en Business School, communication, voire journalisme.